Facebook Twitter Viadeo LinkedIn You Tube Daily Motion Flickr
Accueil > S’informer > Toutes les actualités > 35ème Réunion des Parties Consultatives au Traité sur l’Antarctique

27 juin 2012

35ème Réunion des Parties Consultatives au Traité sur l’Antarctique

La 35ème Réunion des Parties Consultatives du Traité sur l’Antarctique (RCTA) s’est réunie à Hobart , Australie, (du 11 au 20 juin) pour la première fois dans un format de 8 jours au lieu de 15 (décision de réduction obtenue à l’initiative de la France l’année précédente). Plus de 250 représentants des Parties consultatives (28) et non consultatives (22) ainsi que des organismes admis à titres d’observateurs y ont assisté.

JPEG - 128.9 ko
Les navires desservant l’Antarctique français (Astrolabe) et australien (Aurora Australis) amarrés en centre ville pour l’occasion

La RCTA est le forum international majeur sur l’Antarctique au sein duquel les Parties au Traité discutent annuellement et décident des mesures à prendre pour réaliser leur vision de l’Antarctique. Les termes du Traité ont notamment pour effet de geler les prétentions territoriales des puissances possessionnées (Australie, Argentine, Chili, France, Nouvelle Zélande, Norvège, Royaume Uni). En vertu du Traité, l’Antarctique est considéré comme réserve naturelle consacrée à la paix et à la science.

Le principe du consensus préside à toute prise de décision.

JPEG - 68.3 ko
Réunion plénière de la RCTA

La 35ème réunion a convenu d’adopter un certain nombre d’actions destinées à encadrer les activités touristiques en vue de protéger l’environnement. Notamment une liste d’actions à mener pour évaluer les expéditions terrestres et pour inspecter les activités touristiques terrestres, ainsi que trois nouvelles lignes directrices pour visiter les sites ont été adoptées. Une étude globale de l’impact des activités touristiques a été produite par le comité de protection de l’environnement.

Une discussion collective visant à évaluer les questions relatives à la compétence juridictionnelle en Antarctique a été convenue à l’initiative de la France (MAE).

Une décision tendant à rendre obligatoire l’emploi du système informatique d’échange d’information découlant des termes du Traité et à renforcer sa structure et son opérabilité a été prise sur une proposition française (TAAF). Cette décision permettra aux parties de disposer d’une vision plus exhaustive de l’ensemble des activités non gouvernementales et d’ainsi proposer de meilleurs outils de gestion et d’encadrement du tourisme.

Un manuel de nettoyage des sites désaffectés a été adopté.

La Réunion a également désigné une nouvelle zone de protection spéciale de l’Antarctique (Blood Falls située dans les vallées sèches de Mac Murdo), ce qui porte leur nombre à 72 sur le continent. Elle a également amélioré 6 plans de gestion de zones protégées déjà existantes.

Un consensus est également apparu pour relancer les processus de ratification du Protocole pour la protection de l’environnement (dit Protocole de Madrid).

Le docteur Yves Frenot, Directeur de l’Institut Polaire français (IPEV) est reconduit pour deux années dans ses fonctions de président du Comité de Protection de l’Environnement.

La prochaine réunion aura lieu à Bruxelles du 20 au 29 mai 2013.