Facebook Twitter Viadeo LinkedIn You Tube Daily Motion Flickr
Accueil > S’informer > Toutes les actualités > Archives polaires : le projet ARCHIPOLE

17 février 2017

Archives polaires : le projet ARCHIPOLE

Les missions publiques d’exploration des pôles et des terres australes ont généré une multitude d’archives (iconographiques, photographiques, cinématographiques et cartographiques) ainsi que du mobilier (scientifique et technique).

JPEG - 118.5 ko
Carte marine Amsterdam 1988

Plusieurs ensembles sont déjà identifiés chez de très nombreux organismes et personnes privées, mais une grande partie de ce corpus reste encore dans l’anonymat. Ces données contiennent des témoignages de la vie quotidienne et de l’élaboration de la science, autant d’éléments susceptibles de documenter ce volet incontournable de l’histoire de la recherche française.

JPEG - 117.3 ko
Vue aérienne de la base Port-aux-Français

Porté par l’Institut polaire français (IPEV), les Terres australes et antarctiques françaises (TAAF), les Expéditions polaires françaises (EPF) et sous la tutelle des Archives nationales de France, ARCHIPOLE a l’ambition de promouvoir la connaissance des mondes polaires et subantarctiques. Souhaitant répondre à l’enjeu singulier qu’est l’enrichissement de l’histoire par la conservation de la mémoire, ce projet est aussi destiné à améliorer la protection et la transmission des archives des particuliers en réduisant les trop fréquents risques de perte ou de destruction qui ont souvent lieu aux dépens du Droit.

JPEG - 127.6 ko
Relèves des établissements 1965

Le projet s’organise autour de deux actions conjointes :

- La création d’une plateforme de localisation des archives : le portail ARCHIPOLE
Il s’agit de créer un moteur de recherche web voué à répertorier les lieux où peuvent être consultées les archives produites en Antarctique, en Arctique et dans les îles Subantarctiques (archipels de Crozet, de Kerguelen, îles Amsterdam et Saint-Paul).

- La conservation et la valorisation des collections
A des fins de diffusion sur leurs sites internet respectifs, les EPF, les TAAF et l’IPEV sont engagés dans un travail d’identification et de numérisation de leurs propres fonds.

JPEG - 105.9 ko
Déchargement d’une caravane transportée sur la calotte glaciaire par un avion C.130 1964

ARCHIPOLE invite donc toute personne possédant des archives prendre contact avec le service de la communication de l’IPEV (à Brest : communication-ipev@ipev.fr) ou le service du patrimoine des TAAF (à Paris : elisa.dupuis@taaf.re / à La Réunion nelly.gravier@taaf.fr).

JPEG - 99.2 ko
Utilisation de l’hélicoptère 1958

Nous sommes à votre disposition pour toutes autres questions relatives au projet.

Tout document, quels que soient sa forme (achevé ou non, « officiel » ou non), son support (papier, fichier informatique, photographie…) et sa date (du moyen âge comme d’aujourd’hui) peut être un document d’archives pourvu qu’il soit produit ou reçu par une personne physique ou morale dans le cadre de son activité. Ce qui fait le document d’archives, c’est qu’il est un matériau dans une procédure, non une œuvre « gratuite » de l’esprit, mais un moyen - moyen d’information, moyen de preuve - et le résultat d’un processus.