Facebook Twitter Viadeo LinkedIn You Tube Daily Motion Flickr
Accueil > S’informer > Toutes les actualités > Atelier des ailleurs 2 - Premières impressions des artistes sur leur (...)

3 février 2014

Atelier des ailleurs 2 - Premières impressions des artistes sur leur résidence dans les Terres australes françaises

Les artistes lauréats de l’Atelier des ailleurs 2, seconde édition de la résidence de création dans les Terres australes françaises, ont embarqué sur le Marion Dufresne en décembre 2013. Le chorégraphe Paco Decina séjourne sur le district Crozet et la plasticienne Christiane Geoffroy séjourne sur le district de Kerguelen. Leur retour est prévu en mars 2014.

L’expérience du chorégraphe Paco Dècina à Crozet :

Ses premières impressions :

"Quoi de plus excitant pour quelqu’un comme moi passionné par la relation entre l’homme et la nature, la circulation des énergies, l’étude des fréquences et des rythmes, de pouvoir faire retour à ce jardin non contaminé et d’écouter la force de son silence, enrichi par l’absence de toute pollution humaine.
Depuis mon arrivée à l’île de la Possession, dans l’archipel de Crozet, le temps et l’espace me semblent avoir changé de densité. Les cieux, toujours changeants, recouvrent avec leurs nuages lenticulaires, une terre non contaminée, qui semble nous ramener sans cesse, au début du temps, quand la spontanéité brutale et généreuse de la nature n’avait pas encore été apprivoisée.

C’est dans ce cadre que mes journées se déroulent tranquillement au rythme des vents subantarctiques, qui viennent scander les tâches quotidiennes en permettant ou pas, l’aboutissement des activités que nous avons à faire.
L’île est magnifique, sublime ! J’ai pu me promener sur des sites de rêve, avec des vues imprenables, loin de tout, en accompagnant les différents programmes scientifiques le long de leurs opérations ou « manip », suivant le jargon des districts des TAAF.

J’ai pu contempler les beautés inlassables de la nature, des animaux sauvages, apprendre leur comportement, leurs habitudes et les différentes approches pour pouvoir les étudier. J’ai pu assister aux travaux de laboratoire, participer aux réflexions sur les différentes méthodes d’éradication des espèces invasives, m’appliquer aux travaux de la vie commune et partager un peu de mes savoirs en proposant des séances de DAO YIN (guider, conduire, diriger et entraîner, attirer, étendre le souffle).
Ancêtre des actuels QI GONG, le DAO YIN est une forme de gymnastique douce qui permet une prise de conscience progressive de dimensions de plus en plus subtiles du vécu du corps, conçu ici, comme une manifestation lente et lourde de l’esprit.

Dans ces paysages de rêves je contemple. Mes notes, mes traces, mon journal de bord ne sont que des images vidéo, des photos ou des prises de sons. Cela pour essayer de ne pas interpréter et préserver ainsi un peu de ce mystère qui semble nous habiter lorsque nous nous abandonnons aux mouvements spontanés du souffle de la nature. Je thésaurise ainsi, sans trop vouloir savoir comment tout ce vécu va prendre forme. La graine créative est désormais plantée, il faut juste lui laisser le temps de pouvoir germer."

L’expérience de l’artiste plasticienne Christiane Geoffroy à Kerguelen :

Ses premières impressions :

"Je vis cette résidence « l’Atelier des Ailleurs 2 » à l’archipel des Kerguelen avec un grand bonheur et un immense émerveillement. Les paysages sont sublimes et toujours changeants. Les nuances de gris sont infinies. Ce qui m’émeut le plus, ce sont les animaux. Particulièrement les oiseaux marins, les éléphants de mer et les dauphins. Les regarder vivre me procure beaucoup de sérénité.
Je prends aussi beaucoup de plaisir à parcourir le golfe du Morbihan avec le chaland. Le bateau glisse le long des îles en de longs travellings aux mille couleurs. La visite des dauphins est toujours un moment d’émulation aussi intense que fugace.
« Animaux & Paysages » créent à l’intérieur de soi, l’apaisement. Une harmonie de l’être dans les éléments du monde.
Je pense parfois à ce titre de Proust « le temps retrouvé » mais c’est aussi plus que ça, et ce ça, je ne sais ni le dire, ni l’écrire…

Humainement, c’est très riche. Une centaine de personnes d’horizons très divers vit ici avec des motivations différentes les uns pour quelques mois et les autres pour une année. Tout le monde travaille au rythme du vent, de la vie sur base et en cabanes.

Etre artiste, à Kerguelen est mentalement luxueux. Je ne vis que l’essentiel. Je fais beaucoup de prélèvements : photo, vidéo et son. J’écris, je lis. Je discute… beaucoup.

Mille questionnements surgissent, lorsque je réfléchis à l’exposition et à ce que je voudrais transmettre au spectateur ? Mais, peut-être est-ce encore trop tôt pour le savoir !"

Pour découvrir les impressions de Christiane Geoffroy, consultez son blog sur l’espace des sciences de Rennes qu’elle actualise environ deux fois par semaine : www.espace-sciences.org/explorer/blog/46419