Facebook Twitter Viadeo LinkedIn You Tube Daily Motion Flickr
Accueil > S’informer > Toutes les actualités > Cap sur les terres australes avec l’école Jean Macé de Saint-Louis

24 juin 2016

Cap sur les terres australes avec l’école Jean Macé de Saint-Louis

Les TAAF, ces terres appartenant à la France mais qui pourtant restent très peu connues du grand public, ne sont heureusement pas si inaccessibles que ça ! Les élèves de l’école Jean Macé de Saint-Louis ont trouvé comment faire pour y aller et les petits privilégiés nous dévoilent leurs aventures inoubliables dans un magnifique carnet de voyage.

Le carnet de voyage

Le carnet de voyage est un support très riche et très motivant pour les apprentissages. Le réseau CANOPE du rectorat a lancé un appel à projets pour le 60ème anniversaire des TAAF en 2015 sur ce thème, ce qui a inspiré de nombreux établissements comme base de travail.

Trois classes (élèves de CE1, de CE2 et de CM1 ) de l’école de Saint-Louis, se sont investies dans ce projet taafien.

Ici, il s’agit d’adopter des identités des voyageurs des TAAF pour réaliser ce voyage imaginaire. Le carnet est un abécédaire où se mêlent illustrations au pastel, poésies et selfies réalisés par les enfants. Le carnet a été mis à disposition pour lecture libre.

En plus de la réalisation papier du carnet, le défi à relever était de renouveler la forme du carnet de voyage et de créer un abécédaire en alliant culture résolument moderne et familier des élèves (selfies) et culture plus traditionnelle et académique (calligraphie, poésie, encyclopédie).

Une version numérique du carnet de voyage a été réalisée par deux collégiens en stage dans l’école (montage vidéo, enregistrement des voix des enfants…).

Objectifs pédagogiques du projet de carnet de voyage virtuel pour les 60 ans des TAAF :

Compétence 1 du socle commun : La maîtrise de la langue française à travers la découverte et connaissance d’œuvres sur le thème de l’insularité et de la mer, la rédaction d’exposés sur les TAAF pour bien s’imprégner du sujet, la création de pages d’abécédaire en rédigeant un paragraphe poétique sur le mot choisi et l’apprentissage à l’art de la belle écriture …

Compétence 3 du socle commun : Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique avec le travail sur les échelles, sur des plans et des cartes pour mieux visualiser la situation géographique et politique des TAAF, la compréhension de la recherche scientifique, de la protection de l’environnement et du développement durable.

Compétence 4 du socle commun : La maîtrise des techniques usuelles de l’information et de la communication en menant des recherches sur internet, en rédigeant un exposé (texte et images) et en l’imprimant.

Compétence 5 du socle commun : La culture humaniste en développant, au fur et à mesure des découvertes, la notion d’insularité en partant du littoral de La Réunion, découvrir d’autres territoires et les situer sur une carte…

Le sens artistique des enfants a été également mis à contribution en leur apprenant à regarder, dessiner, manipuler, photographier… (formes, lignes, couleurs, matières, matériaux, luminosité, paysage…), en étudiant des œuvres artistiques (peintures et graphisme de Goineau, photos de l’exposition des TAAF intitulée « Escales au bout du monde » conçue par Stéphanie Légeron et Bruno Marie…).

Compétence 6 du socle commun : Les compétences sociales et civiques
Lors des sorties scolaires, respecter les œuvres et les lieux visités (les règles de vie des musées, les règles de civilité des espaces extérieurs, le respect des gens et des métiers rencontrés…)
Une sortie au Moulin Maïs à Saint-Louis a été effectuée pour découvrir l’exposition « Escales au bout du monde » puis au Musée Stella Matituna pour l’exposition "Tromelin, l’île aux esclaves oubliés" et au siège des TAAF à Saint-Pierre.

Compétence 7 du socle commun : L’autonomie et l’initiative
Il s’agit de développer sa curiosité, sa confiance en soi, sa capacité d’adaptation, son autonomie et de s’impliquer dans un projet collectif…

La fresque

Il s’agit d’une quinzaine de graffitis réalisés par Alexandre Florentin. Les graffitis représentent des identités de ces gens qui partent dans les Terres australes et antarctiques françaises. Le graffeur s’est inspiré du carnet de voyage créé par les enfants pour réaliser cette fresque visible dans la cour de l’école.

Une valorisation de l’ensemble du projet « voyage imaginaire aux TAAF » a été présentée le mardi 28 juin 2016 dans la cour de l’école avec l’exposition des travaux d’élèves accompagnée d’un flash Mob dessin spécial TAAF (une performance collective d’une minute où les enfants créent une fenêtre sur les TAAF) et d’une chorale.

Découvrir le carnet de voyage imaginaire dans les TAAF.

Zoom sur l’inauguration du 28 juin 2016

Le discours de la directrice de l’école :
Moment fort où la directrice Claire Bénard remercie tout le monde, élèves, parents, enseignants pour leur implication, l’artiste pour sa fresque, le Crédit Agricole pour son aide financière, l’équipe de circonscription de Saint-Louis au complet, la mairie, les journalistes et les visiteurs pour leur présence…

Trois espaces d’exposition : La cour a été délimitée en trois espaces qui symbolisent la Terre Adélie, les îles Eparses et les îles Australes.