Facebook Twitter Viadeo LinkedIn You Tube Daily Motion Flickr
Accueil > S’informer > Toutes les actualités > Clôture de la formation des observateurs de pêche de la COI

10 décembre 2010

Clôture de la formation des observateurs de pêche de la COI

Les Terres australes et antarctiques françaises (Taaf) et l’École d’Apprentissage Maritime de la Réunion (EAM) ont organisé, du 15 novembre au 10 décembre 2010, la première session de formation technique et scientifique d’observateurs de pêche, dans le cadre du plan régional de surveillance des pêches de la Commission de l’Océan Indien (COI).

Le plan régional de surveillance des pêches a lancé, début 2010, un projet pilote de formation et d’aide aux États membres de la COI (Comores, Seychelles, Maurice, Madagascar, Réunion) pour le déploiement d’observateurs de pêche embarqués. Ce projet vise à permettre une meilleure connaissance scientifique des activités de pêche et des ressources halieutiques (thonières en particulier) dans le sud-ouest de l’océan Indien.

Le consortium formé par les Taaf et l’EAM a remporté début octobre l’appel d’offre de la COI pour la formation des observateurs de pêche. Les quinze stagiaires sélectionnés sont issus des 5 pays de la COI. La formation s’est déroulée en majeure partie au siège des Taaf à Saint-Pierre, mais également dans les locaux de l’EAM au Port (île de la Réunion).

Durant les deux premières semaines, ils ont participé à une formation technique mise en place par l’EAM et ses partenaires Eureka et UDPS afin de pouvoir embarquer en sécurité sur les navires de pêche. Les stagiaires ont également été initiés aux techniques maritimes et aux techniques de pêche, ainsi qu’à l’utilisation des moyens de radiocommunication. Cette formation technique s’est achevée par une sortie en mer à bord du navire La Curieuse affrété par les Taaf et par la visite d’un palangriercongélateur de 55m de long l’Ile de la Réunion appartenant à l’armement COMATA. Dans le cadre de la formation scientifique, les Taaf ont fait appel non seulement aux partenaires scientifiques (IFREMER, IRD, Kélonia, Seamore, Université de la Réunion, Aquarium de la Réunion, CAPRUN ARDA) et acteurs locaux du secteur maritime (CROSSRU, DRAM), mais également aux experts de la zone océan Indien. Trois experts scientifiques et opérationnels de la zone ont participé ainsi à ce programme afin d’atteindre l’objectif d’une formation régionale de qualité.


Formation à Kélonia

Les stagiaires ont également été formés sur la collecte des informations nécessaires au remplissage des formulaires de recueil des données de pêche de la CTOI (Commission Thonière de l’Océan Indien), la saisie des données et la rédaction des rapports.

Christian Gaudin, préfet des Taaf et Alix Daujat, directrice de l’EAM ont souligné la réussite de cette formation coordonnée par Thierry Clot, chef du service des pêches des Taaf. Cette nouvelle filière de formation permet à des jeunes issus du monde scientifique et/ou de la pêche d’embarquer dans le cadre de programmes d’observation de pêche. Ce programme contribue au renforcement des initiatives existantes d’observation embarquée dans la zone. Pour la première fois, les observateurs bénéficieront d’une accréditation régionale afin d’exercer leur activité indifféremment dans les ZEE des 5 États membres de la COI (Comores, Madagascar, Seychelles, île Maurice, Réunion).


Clôture de la formation