Facebook Twitter Viadeo LinkedIn You Tube Daily Motion Flickr
Accueil > S’informer > Toutes les actualités > Inauguration de l’exposition « Tromelin, l’île des esclaves oubliés » à (...)

4 novembre 2015

Inauguration de l’exposition « Tromelin, l’île des esclaves oubliés » à Nantes

L’inauguration de l’exposition « Tromelin, l’île des esclaves oubliés », reconnue d’intérêt national par le ministère de la Culture et de la Communication/Direction générale des patrimoines/Service des musées de France, s’est déroulée le vendredi 16 octobre dernier au musée d’Histoire de Nantes (Château des Ducs de Bretagne), en présence de la ministre des Outre-mer George Pau-Langevin et du préfet administrateur supérieur des TAAF Cécile Pozzo di Borgo.

JPEG - 129.9 ko
Photo Jean-Louis Bellurget (Inrap), de gauche à droite : Thomas Romon, George Pau-Langevin (Ministre des Outre mer), Cécile Pozzo di Borgo (préfet des TAAF), Marc Nouschi (Directeur des AC- Océan indien), Pierre Dubreuil (Directeur général de l’INRAP), Max Guérout (Gran)

L’exposition est le fruit d’un partenariat, dans le cadre d’un programme de recherche « Esclaves oubliés ». Il vise au moyen de recherches historiques et archéologiques à élucider les conditions de la survie matérielle, sociale et psychologique, des esclaves malgaches abandonnés sur l’île Tromelin. En s’appuyant sur la force de l’histoire, et en s’adressant à un public aussi large que possible, le programme est destiné à sensibiliser aux problèmes de la traite des esclaves en général et de celle pratiquée dans l’océan Indien en particulier.

JPEG - 126.1 ko
© Bernard Renoux/LVAN

Une des volontés de l’équipe de conception était de plonger le visiteur dans deux univers différents. Le visiteur est tout d’abord confronté aux faits historiques, puis a l’impression d’être transporté sur cette île désertique, au milieu du chantier de fouilles, entouré de mer et de vent…

JPEG - 116.5 ko
© Bernard Renoux/LVAN

Au cours de cette exposition, le visiteur découvre progressivement l’île de Tromelin, puis le naufrage de l’Utile et enfin les fouilles archéologiques menées sur place entre 2006 et 2013.
En complément de l’exposition, le public peut en connaître plus sur l’île de Tromelin à travers :

  • Une exposition des planches originales de la bande dessinée de Sylvain Savoia à travers 2 récits complémentaires,
  • Des séquences cinématographiques en lien avec l’exposition,
  • Une conférence « Tromelin, l’île aux esclaves oubliés regard sur 10 ans de recherches » présentée par Max Guérout et Thomas Romon, commissaires de l’exposition.
    Des visites guidées de l’exposition sont également proposés grâce à une médiation adaptée à chacun des publics.

Cette exposition exceptionnelle est présentée jusqu’au 30 avril 2016.

L’exposition, qui présente les recherches historiques, archéologiques et environnementales effectuées sur Tromelin, est prévue sous deux versions, pour permettre son itinérance simultanée en métropole et dans l’océan Indien, avec une scénographie commune mais adaptée aux lieux d’accueil.

Dans l’océan Indien, le musée Stella Matutina (île de La Réunion) sera le premier lieu d’accueil de l’exposition début 2016, organisée par les TAAF avec l’aide et le soutien de la Direction des Affaires culturelles - océan Indien (DACOI), de l’INRAP et de la Région Réunion.

Plus d’informations dans le dossier de presse téléchargeable.

Plus d’informations sur les parcours de visite dans la rubrique "enseignants".

Télécharger le journal de l’exposition.