Facebook Twitter Viadeo LinkedIn You Tube Daily Motion Flickr
Accueil > S’informer > Toutes les actualités > L’ADV OCEAN SHIELD en patrouille dans les TAAF

14 mai 2015

L’ADV OCEAN SHIELD en patrouille dans les TAAF

Depuis un accord bilatéral de 2007, la France et l’Australie mutualisent leurs moyens de surveillance sur les zones économiques exclusives contiguës de Kerguelen, Heard et Mac Donald.

C’est dans ce cadre que l’ADV (Australian Defence Vessel) OCEAN SHIELD, navire de la Royal Australian Navy (RAN), a fait récemment escale dans l’archipel de Kerguelen, à la rencontre des hivernants de Port-aux-Français.
Ces derniers ont réservé le meilleur accueil à leur visiteurs australiens, dont c’était le 1er passage depuis la dernière visite de l’OCEAN PROTECTOR début 2012.
Depuis cette date, en effet, les moyens nautiques de surveillance australiens ont été principalement affectés à la lutte contre l’immigration clandestine au nord du pays.
Acquis par la RAN en 2012, l’OCEAN SHIELD, navire de secours humanitaire et de catastrophe doté d’un équipage civil, a participé en mars 2014 aux recherches du vol 370 de Malaysia Airlines dans l’océan austral.
Durant près de 4 jours d’escale (du 9 au 12 mai), les échanges entre français et australiens ont été nombreux et conviviaux, permettant de renouer les liens de cet accord vertueux entre la France et l’Australie qui constitue, au regard des surfaces considérées sur mer comme sur terre (Antarctique), son plus grand voisin frontalier.
Cette visite est également l’occasion pour les TAAF de tester les procédures de biosécurité mises en place dans la réserve naturelle, avec des partenaires réputés pour la rigueur de leurs protocoles en la matière.

Avant son retour vers l’Australie, l’OCEAN SHIELD est également passé par la base Martin de Viviès, sur l’île d’Amsterdam.
L’escale qui s’est déroulée du 16 au 18 mai a confirmé l’excellente relation entre les équipes françaises et l’équipage australien, favorisée par la présence à bord de deux marins de la marine nationale française embarqués sur l’ADV en qualité de contrôleurs des pêches. Entre séquences officielles et moments de détente, les contacts entre les communautés ont été très fructueux.