Facebook Twitter Viadeo LinkedIn You Tube Daily Motion Flickr

L’Albatros

Le patrouilleur austral de type Albatros (P 681) est un bâtiment des forces armées de la zone sud de l’océan Indien (FAZSOI). Il est basé au Ports-des-Galets à La Réunion.

Le contenu qui suit est extrait du site web de la Marine Nationale (lien vers l’article original : Albatros P 681).

JPEG - 108.9 ko
Patrouilleur austral Albatros
© Marine nationale
  • Mise sur cale le 15 avril 1966
  • Lancement le 12 décembre 1966
  • Mise en service le 1967
  • Fin de service programmée en 2015

Le patrouilleur austral Albatros est placé sous le commandement opérationnel du général commandant supérieur des forces armées de la zone sud de l’océan indien (COMSUP) et sous le contrôle opérationnel et le commandement organique du capitaine de vaisseau commandant les forces maritimes de la zone sud de l’océan indien (COMAR).
>> Lien vers le site web des FAZSOI

Bâtiment de combat de la catégorie "service public", le patrouilleur austral Albatros a pour mission principale la surveillance et le contrôle des zones économiques exclusives (ZEE) des Terres Australes et Antarctiques Françaises (TAAF) jouxtant l’archipel de Crozet, les îles Kerguelen, Saint-Paul et Amsterdam :

Sous l’autorité du préfet de La Réunion, délégué du gouvernement, assisté par le COMAR, l’Albatros procède notamment au contrôle des bâtiments en pêche dans les eaux des districts. Dans ces zones riches en poissons, comme la légine, et en crustacés, comme la langouste, la pêche est en effet très réglementée, voire même interdite. Les contrevenants surpris en pêche illégale sont donc arraisonnés et déroutés vers La Réunion.

Jusqu’à très récemment, toutes les occasions étaient également saisies pour rendre visite et contrôler les bâtiments étrangers autorisés à pêcher sous licence. Ces chalutiers ou palangriers, pour la plupart ukrainiens, n’étaient autorisés qu’à pêcher au large des Îles Kerguelen. Les dernières licences ont expiré le 30 juin 1999.

L’Albatros a également pour mission d’assister les chalutiers et palangriers français en campagne de pêche dans la zone. Depuis de nombreuses années les chalutiers Kerguelen de Tremarec et Austral, entre autres, effectuent plusieurs fois par an des campagnes de pêche à la légine au large des Kerguelen ; l’Austral est également autorisé à pêcher la langouste près des côtes des îles Saint-Paul et Amsterdam. Dans ces zones éloignées, l’assistance médicale fournie par l’Albatros est bien souvent déterminante.

L’Albatros peut également assurer des transports de matériel ou de passagers. Enfin il est apte à remplir des missions à caractère militaire sur tout théâtre d’opérations où sa présence pourrait être jugée utile.L’Albatros est un ex-chalutier congélateur acquis en 1983 et transformé en patrouilleur. Peu sophistiqué, solide, spacieux, l’Albatros est bien adapté aux mers qu’il rencontre dans les mers australes. C’est un bateau très marin.

JPEG - 90.3 ko
L’Albatros dans l’archipel de Kerguelen
© Marine nationale / Fabrice Roy