Facebook Twitter Viadeo LinkedIn You Tube Daily Motion Flickr
Accueil > S’informer > Toutes les actualités > L’Albatros - Heureux " naufragés " d’un soir à Kerguelen

22 juin 2012

L’Albatros - Heureux " naufragés " d’un soir à Kerguelen

« Le patrouilleur Albatros, ancien chalutier congélateur de la pêche hauturière lancé le 12 décembre 1966, a été racheté par la marine en 1983 puis transformé en 1984. Basé habituellement à la Réunion, il effectue chaque année trois à quatre missions de surveillance maritime de deux mois dans les TAAF (des îles Eparses à Kerguelen et jusqu’aux îles voisines australiennes) afin d’assurer la souveraineté nationale, de surveiller la pêche et de contribuer au soutien logistique des bases.

Ce 14 juin 2012, nous voyons avec plaisir poindre l’étrave de ce navire militaire à l’allure si inhabituelle : en tant qu’ancien chalutier nous sommes loin des frégates militaires imposantes. Une escale de quelques heures seulement est prévue pour la journée, mais à midi, une tempête de neige et les rafales de vent à plus de 50 nœuds empêchent les 18 marins descendus dans la matinée de remonter à bord.

JPEG - 52.4 ko

Les hivernants qui avaient prévu de monter pour visiter le navire sont également privés de cette distraction toujours très appréciée. Après un splendide buffet de bienvenue préparé par nos champions de l’équipe cuisine, une longue attente s’installe entre le port et l’Albatros en début d’après-midi. Les tempêtes de neige s’enchaînent, nous fouettant le visage et balayant la route d’une couverture blanche mouvante. Finalement, à 15h, le commandant de l’Albatros renonce à faire remonter son personnel à bord, et nous décidons d’inviter ces 18 « naufragés » sur la base pour la nuit. La nouvelle est accueillie avec le sourire, aussi bien par les marins qui voient dans ce contretemps une agréable occasion de passer une soirée loin du roulis et dans un « grand » lit une place à « Ker Avel », chacun sa chambre, que pour tous les hivernants qui profitent de l’occasion pour rencontrer de nouvelles personnes, renouveler les discussions, et affronter de nouveaux adversaires au ping-pong ou au billard.

JPEG - 95 ko

Le lendemain, le soleil…

Le vent s’est calmé durant la nuit, et le soleil pointe au-dessus d’un Port Aux Français bien calme sous une fine pellicule de neige poudreuse. Plus d’excuses ce matin, il va falloir partir.
Quelques courageux lève-tôt accompagnent nos marins jusqu’au port pour un dernier au revoir.

L’espace d’une nuit, des « naufragés involontaires » sont venus égayer la petite vie calme de Port Aux Français. Merci à eux. »


Patrick HAON
Chef du District des Iles Kerguelen