Facebook Twitter Viadeo LinkedIn You Tube Daily Motion Flickr
Accueil > S’informer > Toutes les actualités > L’évaluation de la présence française dans les îles subantarctiques

22 juin 2011

L’évaluation de la présence française dans les îles subantarctiques

Une audition publique s’est déroulée le mardi 14 juin au Sénat sur le thème de " l’évaluation de la présence française dans les îles subantarctiques".

Crozet, Kerguelen, Saint-Paul et Amsterdam sont des lieux légendaires qui forment les îles subantarctiques françaises aux confins des océans Indien et Antarctique. La France y entretient des bases scientifiques depuis 60 ans, ce qui en fait des observatoires privilégiés des changements climatiques en cours et des évolutions de la biodiversité.

Cette audition, organisée par l’office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques (l’OPECST) avait pour objectif de soulever et d’aborder certaines questions pour évaluer la présence française et sa dimension scientifique dans les îles subantarctiques : Quelle est la stratégie de notre pays dans ces zones reculées ? Quels moyens déploie-t-il ? Quel est l’avenir de ces territoires ? Comment les préserver et les valoriser ? Quelles sont les opportunités offertes par les coopérations internationales ?

Christian Gaudin, préfet, administrateur supérieur des Taaf est intervenu au cours de cette audition sur la stratégie et les moyens de cette présence française pour la collectivité des Taaf. Cédric Marteau, directeur de la réserve naturelle des Taaf a, quant à lui, abordé les questions de préservation et de valorisation.

JPEG - 106.6 ko
Christian Gaudin, préfet, administrateur supérieur des Taaf et Roland Courteau, sénateur, membre de l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques - photo Sénat
JPEG - 84 ko
Intervention de Christian Gaudin - photo Sénat