Facebook Twitter Viadeo LinkedIn You Tube Daily Motion Flickr
Accueil > S’informer > Toutes les actualités > L’expérience du pendule de Foucault à Kerguelen

10 novembre 2013

L’expérience du pendule de Foucault à Kerguelen

Cette expérience a été réalisée à l’initiative de Béatrice Laudet, médecin-adjoint du district de Kerguelen de décembre 2012 à septembre 2013, en collaboration avec l’association AMAEPF, l’institut polaire français IPEV, le Musée des arts et métiers à Paris, et l’administration des TAAF.

La Terre tourne-t-elle rond à Kerguelen ?
Un expérience racontée par Béatrice Laudet.

C’est ce que nous avons voulu vérifier en réitérant la célèbre expérience du Pendule de Foucault à Kerguelen.

En 1851, le physicien français Léon Foucault a l’ingénieuse idée de démontrer la rotation de la terre à l’aide d’un simple pendule. En trois mois, l’intérêt de son pendule projette cette expérience d’une simple cave aux lumières du Panthéon.
Depuis 1995, cette expérience est reconduite au Musée des arts et métiers de Paris et au Panthéon, et ne tarît pas de succès auprès du grand public.

La plupart des pendules de Foucault ont été installés dans les pays occidentaux de l’hémisphère nord, quelques uns en Afrique du Sud, au Brésil et en Australie.
Or, il n’existe actuellement aucun pendule de Foucault en activité sur un territoire français de l’hémisphère sud.

C’est désormais chose faite avec le premier pendule de Foucault installé sur un territoire français de l’hémisphère sud, à Kerguelen, dans les Terres australes françaises.

Le district de Kerguelen possède la caractéristique intéressante de se situer à une latitude en miroir à celle de Paris (Paris 48° de latitude Nord, Kerguelen 49° de latitude Sud).
De ce fait, les périodes de rotation du pendule sont extrêmement proches, de l’ordre de 32 heures, mais la déviation du plan d’oscillation se fait dans le sens horaire dans l’hémisphère nord et anti-horaire dans l’hémisphère sud.

Lors de la rotation OP2-2013, le pendule a été installé temporairement de façon à ce que les visiteurs et les hivernants de la base de Port-aux-Français sur Kerguelen puissent découvrir son fonctionnement.

L’objectif de cette expérience était donc de mettre en parallèle :

  • l’expérience du pendule de Foucault menée à Paris, 48° de latitude Nord,
  • et l’expérience du pendule de Foucault menée à Kerguelen, 49° de latitude Sud,
    afin d’observer leurs mouvements respectifs.

Avec les questions suivantes :
1) Dans quel sens sera dévié le pendule de Kerguelen ?
2) Combien de temps mettra-t-il pour faire un tour complet ?
3) La Terre tourne-t-elle rond dans les TAAF ?

Réponses à la suite…

Matériel :

  • 1 boule de laiton de 19 kg,
  • 1 câble en métal type « corde à piano » de 4,5 m,
  • bobine d’électro-entrainement (pour compenser les frottements liés à l’air), dominos pour matérialiser le déplacement

Cette expérience, fruit d’une collaboration amicale entre différents organismes, a permis de mettre en place le premier pendule de Foucault sur un territoire français de l’hémisphère sud, et de comparer en parallèle les mouvements de deux pendules respectifs à environ la même latitude dans les hémisphères Nord et Sud.

Un prolongement de cette expérience pourrait consister à installer une webcam pour observer le mouvement du pendule en temps réel de Kerguelen depuis Paris.

De même, la mise en parallèle de ces deux expériences (à Paris et à Kerguelen) pourrait être un tremplin de communication pour faire découvrir les Terres australes françaises aux visiteurs du Musée des arts et des métiers à Paris.

Enfin, l’administration des TAAF prévoit d’émettre prochainement un timbre consacré au pendule de Foucault sur Kerguelen.

Terminons en rappelant que cette expérience, à sa modeste échelle, contribue au rayonnement scientifique de la France et des TAAF.

Pour aller plus loin :

Remerciements :

  • L’Amicale des Missions Australes Et Polaires Françaises (AMAEPF), qui a financé l’achat du pendule : www.amaepf.fr
  • L’institut polaire française IPEV, qui a sponsorisé l’acheminement du pendule depuis la métropole : www.institut-polaire.fr
  • Le Musée des arts et métiers à Paris, où se trouve le pendule de Foucault original : www.arts-et-metiers.net
  • L’administration des Terres australes et antarctiques françaises (TAAF), dont Kerguelen est un des cinq districts que comptent la collectivité : www.taaf.fr