Facebook Twitter Viadeo LinkedIn You Tube Daily Motion Flickr
Accueil > S’informer > Toutes les actualités > La fortune de mer du Marion Dufresne II lors de l’OP3-2012 et ses (...)

8 février 2013

La fortune de mer du Marion Dufresne II lors de l’OP3-2012 et ses conséquences

Les Terres australes et antarctiques françaises communiquent :

Mise à jour le 12-06-2014

Un an et demi après la fortune de mer du Marion Dufresne II aux abords de Crozet, le n°221 de Civique (avril-mai 2014) consacre une double page à l’événement à travers un article intitulé "La gestion de crise dans les TAAF".

Consulter l’article "La gestion de crise dans les TAAF"

Mise à jour le 08-02-2013

Le Marion Dufresne a appareillé ce jeudi 7 février en soirée pour sa 1ère campagne océanographique de l’année. Sous affrètement IPEV, cette campagne conduira le navire dans l’océan austral, océan qu’il retrouvera très rapidement à partir de la mi-mars, à l’occasion de sa rotation logistique OP1-2013.

Mise à jour le 05-02-2013}

Le Marion Dufresne est de retour. Il est arrivé ce matin au Port de La Réunion. Il devrait repartir très prochainement pour une campagne océanographique.
Sa première rotation de l’année à destination des australes est prévue le 15 mars 2013.

JPEG - 110.6 ko
crédit photo : Bruno Marie
JPEG - 89.9 ko
crédit photo : Bruno Marie
JPEG - 106.4 ko
crédit photo : Bruno Marie

Mise à jour le 24-01-2013}

Les travaux sur le Marion Dufresne touchent à leur fin.
La mise en cale sèche, le 17 décembre dernier, a permis de recenser de manière exhaustive les capacités qui avaient été atteintes par des voies d’eau (de l’avant vers l’arrière) :

  • Ballast eau de mer EM2 ;
  • Local sondeur ;
  • Local propulseur ;
  • Ballast eau de mer EM7 ;
  • Cofferdam entre EM7 et FO 01 ;
  • Soute FO 1 ;
  • Soutes gasoil affréteur G O2 et 4 ;
  • Ballast eau douce bâbord ;
  • Cofferdam entre ballast eau douce et soute DO ;
  • Soute à gasoil DO 1 ;
  • Traverse eau douce ;
  • Eau mazouteuse 1 ;
  • Trop plein gasoil ;
  • Trop plein FO ;
  • Cofferdam MP Bâbord et soutes gasoil affréteur GO 3.

Malgré les nombreux impacts, brèches et déformations subis par la coque, les hélices, lignes d’arbre et safran n’ont subi aucun dommage.

La fin des travaux est prévue pour le samedi 26 janvier, avec une mise en eau de la cale jusqu’à 3,5 mètres pour permettre les contrôles d’étanchéité le lendemain. La fin de mise en eau et la sortie de cale pour les essais à la mer sont programmés pour le lundi 28 janvier avec un retour à quai le mardi 29. Le mercredi 30 janvier, le Marion Dufresne devrait quitter Durban pour une arrivée à la Réunion le 3 ou 4 février 2013.

Mise à jour le 14-12-2012}

Après 7 jours de navigation, le Léon Thévenin est arrivé à Cape Town dans la nuit du vendredi 30/11 au samedi 01/12, où il a débarqué les personnels des TAAF et de l’IPEV rapatriés de Crozet.
Tous les personnels ont regagné leurs domiciles respectifs dans les jours qui ont suivi.

De son côté, le Marion Dufresne II a rejoint le port de Durban le 4 décembre 2012, au terme d’une navigation rendue difficile par les conditions météorologiques. Il est entré en cale sèche en début de semaine 50 pour des travaux qui devraient durer au moins jusqu’à la mi-janvier 2013.

Les hivernants qui étaient restés à Crozet en attente d’un transfert vers leurs districts d’affectation (archipel de Kerguelen ou île d’Amsterdam) ont été transportés successivement par l’Osiris puis la Curieuse, cette dernière entamant sa campagne d’été à Kerguelen. Avec le départ de ses derniers résidents éphémères, la base d’Alfred Faure retrouve son format normal pour la saison et perd son statut provisoire de capitale des TAAF.

Mise à jour le 26-11-2012}

Le Léon Thévenin est parti samedi 24 novembre, midi, de Crozet avec à son bord les passagers et devrait arriver le vendredi 30 novembre en Afrique du Sud.

Le Marion Dufresne a levé l’ancre samedi 24 novembre à 20h30 et fait route vers un chantier naval.

JPEG - 114 ko
JPEG - 87.9 ko
JPEG - 105.2 ko
JPEG - 65.4 ko

Mise à jour le 20-11-2012}

Communiqué de presse

Depuis le 16 novembre dernier, le Marion Dufresne toujours à l’abri dans la baie du Marin à Crozet, a essuyé samedi et dimanche sans dommage supplémentaire un fort coup de vent.
A son bord, un équipage restreint de sécurité, composé de 23 membres, assure la sauvegarde du bâtiment et garantit son mouillage en attendant l’arrivée de l’équipe d’assistance, embarquée sur le navire câblier Léon Thévenin, qui fait route vers Crozet depuis vendredi 16 novembre dans la nuit.
A terre, la vie s’organise sur la base Alfred Faure qui a été reconfigurée pour la circonstance portant sa capacité d’accueil provisoire de 50 à 145 résidents, constitués des équipes des TAAF et de l’IPEV ainsi que de 9 touristes et des 25 autres membres d’équipage débarqués car non nécessaire à la manœuvre du navire.
Il est prévu que le premier navire d’assistance, en provenance d’Afrique du Sud, le Léon Thévenin arrive sur zone vendredi 23 novembre au matin tandis que le Coral Sea, parti également vendredi de l’île Maurice, devrait atteindre Crozet le jour suivant.
Ce n’est qu’après la jonction effectuée que 85 personnes seront évacuées par le Léon Thévenin vers Cape Town tandis que le Marion Dufresne prendra la direction de Durban accompagné par le Coral Sea.

Contact presse : M. Christophe JEAN

Pour consulter le communiqué de presse, cliquez ici

-Talonnage du Marion Dufresne : La vie s’organise dans l’attente des navires envoyés sur zone.

Mise à jour le 17-11-2012}

JPEG - 74 ko

© Stéphanie Légeron - Bruno Marie

Depuis que le Marion Dufresne a heurté un haut fond au large de Crozet mercredi 14 novembre, le navire demeure immobilisé au mouillage en baie du Marin, face à la base Alfred Faure, où ses passagers ont tous été accueillis. Seul un équipage de conduite demeure à bord du navire. Des dispositions exceptionnelles ont été prises pour adapter le mieux possible l’hébergement de fortune qui est procuré par une base dimensionnée pour une trentaine de personnes.

La cellule de crise qui a été montée immédiatement après l’accident regroupe les TAAF, propriétaire du navire et les services de l’Etat compétents en matière maritime, préfecture de la Réunion, CROSS, commandant de zone maritime, centre de sécurité des navires. Cette cellule travaille étroitement avec la CMA-CGM, armateur du navire pour le compte des TAAF.

Un certain nombre d’actions ont été décidées pour rapatrier les passagers ainsi que le Marion Dufresne en sécurité.

Au total, quatre navires seront impliqués dans ces opérations.

Le navire câblier de France Télécom Marine « Léon Thevenin » qui était en escale à Cape Town, a été affrété et a appareillé hier vendredi vers Crozet. Il a pour mission de rapatrier le personnel de Crozet à Cape Town d’où ils rentreront chez eux par avion. Son temps de trajet jusqu’à Crozet est évalué à 5 jours.
Ce navire achemine également une équipe technique composée notamment de plongeurs spécialisés dans les travaux sous marins. Ces derniers réaliseront les investigations et l’évaluation de l’avarie et pourront si nécessaire effectuer des travaux de renforcement provisoires.

Un deuxième navire, le « Coral Sea Fos », de type supply ship, a également été affrété. Il a également appareillé dans la nuit de vendredi à samedi. Ce navire transporte du matériel de réparation. Sur place, l’équipe de spécialistes acheminés par le « Leon Thevenin » embarquera sur ce navire qui procurera le support nécessaire pour la réalisation des éventuels travaux de réparation de la coque du Marion Dufresne. Il assurera également une présence de sécurité autour du Marion Dufresne. Il devrait arriver à Crozet une semaine après son appareillage.

D’autre part, les TAAF auront recours à deux autres navires, la « Curieuse » navire océanographique et l’ « OSIRIS » patrouilleur de surveillance des pêches, pour acheminer le personnel indispensable à la poursuite des programmes des TAAF et de l’IPEV conduits sur les autres districts des TAAF, Kerguelen et Amsterdam.

JPEG - 87.8 ko

© Stéphanie Légeron - Bruno Marie

Mise à jour le 15-11-2012}

Le 14 novembre au matin, le Marion Dufresne, qui effectuait sa troisième rotation logistique de l’année vers les îles australes, à heurté un brisant à l’ouest de l’île de la Possession (archipel de Crozet).
Le navire, qui transporte 97 passagers (relèves, personnels contractuels venant renforcer les districts pendant l’été austral, agents de la collectivité en charge des programmes de conservation du patrimoine naturel, touristes) et 48 membres d’équipage, a pu poursuivre sa route et se mettre au mouillage dans la baie du Marin, à proximité immédiate de la base Alfred Faure.

Pour consulter le communiqué de presse, cliquez ici