Facebook Twitter Viadeo LinkedIn You Tube Daily Motion Flickr
Accueil > S’informer > Toutes les actualités > Le SCAR publie un atlas unique de la vie marine en Antarctique

2 septembre 2014

Le SCAR publie un atlas unique de la vie marine en Antarctique

Un nouvel atlas biogéographique recense la vie marine dans l’océan austral avec plus de 9000 espèces enregistrées. Cette compilation est le fruit du travail unique de biologistes marins et d’océanographes, notamment du CNRS, du MNHN et des universités Pierre et Marie Curie, de Bourgogne, Strasbourg, de l’Artois et du Littoral Côte d’Opale, régulièrement en mission en Antarctique avec l’IPEV. Ils ont passé ces quatre dernières années à rassembler leurs connaissances des espèces océaniques, des microbes aux baleines.

Communiqué de presse du 29 août 2014

JPEG - 14.5 ko

Un nouvel atlas biogéographique recense la vie marine dans l’océan austral avec plus de 9000 espèces enregistrées. Cette compilation est le fruit unique de biologistes marins et d’océanographes, notamment du CNRS, du MNHN et des universités Pierre et Marie Curie, de Bourgogne, Strasbourg, de l’Artois et du Littoral Côte d’Opale, régulièrement en mission en Antarctique avec l’IPEV. Ils ont passé ces quatre dernières années à rassembler leurs connaissances des espèces océaniques, des microbes aux baleines.
Des centaines de milliers d’enregistrements montrent l’étendue des connaissances scientifiques sur la distribution de la vie dans l’océan Austral. En 66 chapitres, les scientifiques examinent l’évolution, l’environnement physique, la génétique et l’impact possible du changement climatique sur les organismes marins dans la région.

Publié lundi par le Comité scientifique pour les recherches antarctiques (SCAR), plus de 9000 espèces sont enregistrées dans cet atlas issu de la collaboration de 147 scientifiques [1] dont 26 chercheurs français et leurs équipes du CNRS, MNHN et des Universités Pierre et Marie Curie, de Bourgogne, Strasbourg, de l’Artois ou du Littoral Côte d’Opale, régulièrement en mission, en Antarctique avec l’Institut polaire français (IPEV).

Philippe Koubbi, océanographe biologiste à l’UPMC, a coédité cet ouvrage avec Claude de Broyer, spécialiste des crustacés polaires à l’Institut des sciences naturelles de Belgique. On trouvera parmi les éditeurs associés deux autres chercheurs français, Yan Ropert-Coudert, spécialiste des oiseaux et mammifères marins au CNRS et Bruno David, benthologue au CNRS.

Philippe Koubbi précise que « l’atlas biogéographique de l’océan Austral est dû aux efforts de nombreux chercheurs afin de regrouper tous les savoirs sur la biodiversité de cet océan. Les résultats obtenus, dans des conditions parfois extrêmes ou en laboratoire, permettront de répondre aux questions sur l’origine de la biodiversité de l’océan Austral, sur sa répartition géographique et sur les conséquences des changements environnementaux »

Les données de l’atlas aideront à informer les politiques de conservation, y compris le débat sur l’opportunité de créer des aires marines protégées. Les modèles environnementaux sophistiqués couplés avec les données de distribution des espèces existantes fournissent une perspective précieuse sur la répartition future possible des espèces clés dans leur adaptation au changement climatique.

Claude De Broyer, de l’Institut royal belge des sciences naturelles, déclare que « c’est la première fois depuis les débuts de l’exploration de l’Antarctique à l’époque du capitaine Cook que tous les enregistrements de la biodiversité marine antarctique sont compilés, analysés et cartographiés par la communauté scientifique. Il en résulte un atlas complet et une base de données unique au monde pour la conservation de la vie marine en Antarctique »

Cet Atlas contient environ 100 photos en couleur et 800 cartes.

Notes

L’atlas biogéographique de l’océan Austral est publié par le Comité scientifique pour les recherches antarctiques, Scott Polar Research Institute, Royaume-Uni (www.scar.org)
Site de l’atlas
Prix : 99 euros
Photos, vidéos et cartes sont disponibles sur le FTP

Les copyrights sont disponibles sur simple demande par email à : communication-ipev@ipev.fr.

La publication est financée par le Recensement de la vie marine en Antarctique (Albert P. Sloan Foundation, New York) et la Fondation TOTAL, Paris, et a partagé le prix Cosmos attribué au recensement de la vie marine par la Fondation commémorative international d’Osaka Expo’ 90, Tokyo, Japon.

Contact atlas :
Philippe Koubbi : spécialiste de l’écologie des poissons polaires, professeur à l’UPMC, laboratoire de Biologie des organismes et écosystèmes aquatiques (BOREA, MNHN/CNRS/UPMC/IRD/UCBN)
tel : 06 08 06 34 79 - philippe.koubbi@upmc.fr

Contact Presse :
Aude Sonneville - 02 98 05 65 05 - communication-ipev@.fr


[1Soient 91 institutions provenant de 22 pays : Australie, Belgique, Brésil, Canada, Chili, Danemark, France, Allemagne, Irlande, Italie, Japon, Pays-Bas, Nouvelle-Zélande, Norvège, Pologne, Portugal, Russie, Afrique du Sud, Espagne, Suisse, Royaume-Uni et aux États-Unis