Facebook Twitter Viadeo LinkedIn You Tube Daily Motion Flickr
Accueil > S’informer > Toutes les actualités > Les TAAF à la XXXIIIe réunion de la CCAMLR

7 novembre 2014

Les TAAF à la XXXIIIe réunion de la CCAMLR

La 33ème réunion de la Commission pour la conservation de la faune et de la flore marines de l’Antarctique (CCAMLR) s’est tenue du 20 au 31 octobre 2014 à Hobart en Tasmanie.

Vingt-cinq délégations formées de 240 scientifiques spécialistes de l’océan Austral, gestionnaires des ressources naturelles et responsables politiques, ont poursuivi leurs travaux visant à conserver et à gérer ces écosystèmes polaires.
La France et les Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) ont participé à cette réunion axée principalement sur les Aires Marines Protégées (AMP), les activités de pêche durable, et la lutte contre la pêche Illégale Non déclarée et Non réglementée (INN).

Bien qu’ayant reçu la validation du Comité Scientifique de la CCAMLR, les projets d’AMP relatifs à la Mer de Ross (proposé par les USA et la Nouvelle-Zélande) et à l’Antarctique de l’Est (proposé par l’Union Européenne, l’Australie et la France) n’ont, cette année encore, pas pu être adoptés en raison de l’opposition de la Russie et de la Chine. Ces projets seront révisés en tenant compte des commentaires de ces Etats, et à nouveau examinés lors de la prochaine réunion de la CCAMLR, en 2016.

Les activités de pêche, proposées par les Etats pour la saison 2014/15, ont été validées par le Comité Scientifique et la Commission. En haute mer, ces activités font l’objet d’un encadrement direct par la CCAMLR, qui détermine les zones de pêche et les limites de captures ; comme c’est notamment le cas sur les bancs Elan, Ob et Lena sur lesquels pêche un navire français. Dans les ZEE françaises de Kerguelen et Crozet, les résultats du système de modélisation CASAL utilisé pour évaluer la biomasse des différentes espèces (légine, poisson des glaces…), ont également été validés. En parallèle, la CCAMLR modernise actuellement le système obligatoire de documentation des captures pour permettre un meilleur suivi de la légine, du point de débarquement jusqu’au point de vente.

La lutte contre la pêche INN est une priorité pour les TAAF, qui ont présenté leur rapport annuel d’observation et informé des engins de pêche INN retrouvés dans les ZEE françaises de Kerguelen et Crozet. Cette lutte s’effectue conjointement avec l’Australie, en application du traité conclu en 2003, visant la surveillance conjointe de ces ZEE. Initiative pionnière, le Secrétariat de la CCAMLR et la France ont également présenté un projet d’extension de la couverture de surveillance satellitaire en zone de haute mer adjacente à ces ZEE. La mise en œuvre de ce projet pilote est prévue pour 2016.

Les très bons résultats de la France en matière de lutte contre les captures accidentelles d’oiseaux de mer ont permis la considération de cette question au niveau de l’ACAP (Accord sur la Conservation des Albatros et des Petrels), qui poursuit ses efforts non seulement en zone CCAMLR, mais également dans les ORGP voisines, profondément touchées par la mortalité aviaire.

La prochaine réunion de la Commission CCAMLR sera présidée par la Russie et se tiendra à Hobart, du 19 au 30 octobre 2015.