Facebook Twitter Viadeo LinkedIn You Tube Daily Motion Flickr
Accueil > S’informer > Toutes les actualités > Les TAAF à la réunion des Parties à l’Accord relatif aux pêches du sud de (...)

13 juillet 2016

Les TAAF à la réunion des Parties à l’Accord relatif aux pêches du sud de l’océan Indien (APSOI)

Les TAAF ont pris part, au sein de la délégation France (Territoires), à la troisième réunion des Parties à l’Accord relatif aux pêches du sud de l’océan Indien (APSOI), qui s’est déroulée du 3 au 8 juillet 2016 à Saint-Denis de La Réunion.

L’APSOI est une organisation régionale de gestion des pêches basée à Saint-Denis, dont le mandat s’étend à l’ensemble des espèces (hors thonidés) de la haute mer du sud de l’océan Indien, qui regroupe huit Etats présents dans la zone, comme Etats côtiers ou comme Etats pêcheurs. Son objectif est d’assurer l’exploitation durable des ressources dans ces zones hors juridiction nationale. La zone gérée par l’APSOI voisine les zones économiques exclusives des TAAF, aussi bien à Crozet qu’à Saint-Paul-et-Amsterdam ; cette proximité favorise les synergies entre les activités de pêche dans les deux zones.

L’APSOI (dont le traité constitutif n’est entré en vigueur qu’en 2012) a achevé la mise en place du cadre institutionnel indispensable à son bon fonctionnement. La journée de vendredi a notamment été marquée par la signature de l’accord de siège (qui définit les modalités d’installation de l’APSOI à Saint-Denis) par le préfet de La Réunion. Le premier secrétaire général exécutif en titre de l’organisation, M. Jonathan Lansley, a également été élu par les Parties. Cette mise en place, qui était la priorité de la France au titre de ses territoires, permettra à l’APSOI de commencer et d’approfondir rapidement ses travaux.

Cette troisième session a également permis l’adoption des premières mesures de gestion, au terme d’un ordre du jour particulièrement chargé. Les Parties ont notamment posé plusieurs des bases importantes de leur travail ultérieur, dont certains éléments des systèmes de suivi des navires et de transmission des données. Enfin, elles ont entamé la réglementation des activités de pêche elles-mêmes, en adoptant des mesures portant sur la pêche de fond et l’usage des filets maillants.

Le mardi 5 juillet 2016, les délégués et les membres de l’organisation ont rejoint la maison Orré, résidence du préfet des TAAF à Saint-Pierre, pour une réception. Le préfet des TAAF a saisi cette occasion pour saluer le travail des délégués, ainsi que la montée en puissance de La Réunion dans la diplomatie régionale.