Facebook Twitter Viadeo LinkedIn You Tube Daily Motion Flickr
Accueil > S’informer > Toutes les actualités > Les créations sonores australes de Sophie BERGER

8 juin 2018

Les créations sonores australes de Sophie BERGER

Partie en tant que touriste à bord du Marion Dufresne en août 2016, Sophie BERGER, créatrice et régisseuse son pour le spectacle vivant, a réalisé une pièce sonore pour raconter ses découvertes australes.

Ce récit sonore intitulé "49°00’ SUD" plonge l’auditeur dans un carnet de voyage poétique de 40 minutes.

49°00’SUD. Latitude de Kerguelen. Île la plus au Sud des Terres australes et antarctiques françaises.

‘‘C’était au mois d’août. L’été ici, mais l’hiver dans cette partie du monde. J’ai embarqué sur le Marion Dufresne, le navire ravitailleur des TAAF, pour une rotation complète à destination de l’archipel Crozet, des îles Kerguelen et de l’île Amsterdam. Terres australes. Terres perdues dans les quarantièmes rugissants du sud de l’océan Indien. Territoires hostiles, isolés, balayés par les vents subantarctiques. Une poignée de scientifiques y « hivernent » plusieurs mois.

De mon passage là-bas je me souviens du vent. Je me souviens de la mer démontée. Je me souviens du froid qui pique, et de la couleur du sol….

J’ai essayé de capter un peu de l’atmosphère de ces territoires déserts. Raconter le voyage.
Esquisser par le son des morceaux de paysages de ces espaces quasi vierges.

Dessiner quelques contours sensibles et sonores de ces îles lointaines…’’ S.B.

Le podcast et l’écoute sont possible à partir du 9 juin 2018

La première diffusion est à 22h ce vendredi 8 juin sur la radio belge RTBF la Première (Par Ouï-dire)

Pour en savoir plus, découvrez le site internet de l’auteur.

Générique :
Merci pour leurs voix et leur bienveillance
à Mathilde Martinage, Gaëlle Toullec, Anne Recoules, Mickaël Cointepas,
à l’ensemble des personnels des TAAF à bord et à terre,
ainsi qu’à l’ensemble de l’équipage du Marion Dufresne et à son commandant.

Prise de son, réalisation, mixage : Sophie Berger

JPEG - 107.9 ko

C’est un travail de récit sonore (sans image), qui ne se situe pas du côté du journalisme et du documentaire,
mais résolument du côté de la poésie et du carnet de voyage sonore. L’idée est d’abord d’emmener en voyage
celui qui écoute, dans un espace rendu onirique et sensible par le son. Je travaille à partir de son bruts collectés
dans le réel dans un territoire que j’investis pendant plusieurs semaines ou mois. Je travaille ensuite le son
comme une matière telle qu’on pourrait le faire avec le pinceau.
Ces pièces sonores sont des films dont la force est de n’avoir que le son. Les images, ce sont les auditeurs qui
les font, mentalement, grâce à la puissance qu’a le son de faire appel à notre imaginaire, à nos images personnelles,
intimes.