Facebook Twitter Viadeo LinkedIn You Tube Daily Motion Flickr

Plan National d’Action en faveur de l’albatros d’Amsterdam

Contexte

Sur les 22 espèces d’albatros présentes dans le monde, 18 sont menacées à l’échelle du globe. L’albatros d’Amsterdam constitue l’un des plus menacé. En effet, la population d’albatros d’Amsterdam, espèce endémique de l’île éponyme, est estimée aujourd’hui à moins de 200 individus, soit une trentaine de couples qui viennent se reproduire chaque année.

JPEG - 84.6 ko
Albatros d’Amsterdam (Diomedea amsterdamensis)

En parallèle, la France a signé en 2004 l’Accord pour la Conservation des Albatros et des Pétrels (ACAP), et s’engage à ce titre à mettre en œuvre toutes les actions permettant d’améliorer la conservation de ces oiseaux. L’albatros d’Amsterdam fait l’objet d’une attention particulière au niveau international car cette espèce est la plus menacée de celles concernées par cet accord.

Dans ce contexte, le ministère en charge de l’écologie a souhaité qu’un plan d’action en faveur de l’albatros d’Amsterdam soit mis en place dès 2010.

Elaboration et objet du plan

Ce plan national d’actions, rédigé en partenariat avec La Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO), le CNRS de Chizé (programme Ipev 109), vise à définir, planifier et coordonner les actions pertinentes nécessaires à la restauration de l’albatros d’Amsterdam.

Afin de bénéficier des appuis techniques indispensables à la rédaction et à la mise en place du plan, un comité de suivi regroupant les experts du CNRS de Chizé qui travaillent sur cette espèce depuis plus de vingt ans, de l’Ipev, qui coordonne les programmes scientifiques dans les Taaf, du Muséum National d’Histoire Naturelle (MNHN), de l’UICN ainsi que des représentants des administrations concernées a été mis en place en janvier 2010.

Ce plan national vise à la mise en œuvre d’actions concrètes aussi bien à terre qu’en mer. Pour la partie terrestre, l’enjeu est de travailler sur la mise en place d’un observatoire permettant de mieux identifier les facteurs limitant la reproduction de cet oiseau emblématique (impact des espèces introduites, contamination pathogènes, etc.). En mer, l’objectif est de mieux appréhender l’habitat utilisé par l’espèce et de définir les interactions possibles avec les pêcheries industrielles, notamment hors des zones françaises.

PDF - 1 Mo
L’essentiel du Plan National d’Action 2011-2015
PDF - 1 Mo
The synopsis of the National Plan of Actions 2011-2015

PDF - 8.4 Mo
Plan National d’Action 2011-2015
PDF - 8.3 Mo
Download the National Plan of Actions 2011-2015