Facebook Twitter Viadeo LinkedIn You Tube Daily Motion Flickr
Accueil > S’informer > Toutes les actualités > Quelques nouvelles du district Kerguelen

27 octobre 2011

Quelques nouvelles du district Kerguelen

Image insolite

Non, ce n’est pas un de ces NAC (nouveaux animaux de compagnie), mais seulement un Pacha – (gros mâle) éléphant de mer qui trouve la route particulièrement confortable bloquant ainsi la voiture du Chef de District qui lui laisse volontiers la priorité ! En même temps la signalisation routière de Port aux Français est particulièrement claire.

Sur le vif

Chose relativement rare, la rencontre avec un troupeau de rennes aux portes de Port aux Français, dans le secteur de l’Anse des Pachas (bien connue des hivernants, des interdistricts mais aussi des touristes). Calmes, ils ne sont pas craintifs, ils se laissent approcher et photographier sans problème. Les rennes de Kerguelen ont été introduits entre 1955-1956 avec dix rennes de Suède en sur l’île Haute. Cette petite population d’origine a été renforcée par les descendants de trois rennes suédois introduits en 1957 sur l’île Haute. Comptant une centaine de têtes chacune à la fin des années 60, les deux populations sont entrées en compétition pour l’espace et la nourriture de cette petite île (6,5 km2. Les rennes ont fini par gagner la Grande Terre à la nage en 1981, jusqu’à totalement disparaître de l’île Haute. Aujourd’hui, on estime à plusieurs milliers le nombre de rennes en totale liberté sur une grande partie de la Grande Terre. Cet été, des agents TAAF réaliseront une étude sur ces animaux dans le cadre du plan de gestion de la Réserve Naturelle Nationale des Terres australes françaises.

Tempête à Port aux Français

Deuxième coup de vent pour la mission 62, mais celui-là était le plus violent. Dès le 10 octobre, les services de Météo-France présents à Port aux Français, annonçaient un sérieux coup de vent pour la journée du 12 octobre 2011. Ces prévisions se sont confirmées le 11 avec des vents déjà forts. Toutes les mesures de précaution ont été prises, aucun chantier en extérieur, (il n’y avait plus de personnels sur les îles du Golf), annulation des sorties et arrêt des transits du chaland l’aventure 2. Quant aux personnes présentes sur la péninsule Courbet, elles ont été condamnées à rester en cabane pour cette journée. Le jour J, le vent s’est renforcé pour atteindre les 140 km/h sur la base. Ce qui rend ce coup de vent particulièrement remarquable, c’est la durée de l’épisode et la régularité des vents forts.