Facebook Twitter Viadeo LinkedIn You Tube Daily Motion Flickr
Accueil > S’informer > Toutes les actualités > Fondation Maud Fontenoy - Retour des ambassadeurs de la biodiversité à La (...)

30 décembre 2010

Fondation Maud Fontenoy - Retour des ambassadeurs de la biodiversité à La Réunion

Le 29 décembre, les 4 ambassadeurs de la biodiversité sont revenus à la Réunion après près d’un mois passé dans les îles australes à bord du Marion Dufresne.
> Départ des ambassadeurs de la biodiversité pour les Terres australes françaises

Dans le cadre d’un partenariat pédagogique avec la Maud Fontenoy fondation et l’association le Valdocco, les Taaf ont accepté exceptionnellement, de faire partir quatre adolescents en rupture scolaire, Laure, Chérile, Mohammed et Kévin, ainsi que leurs éducateurs et accompagnateurs dans les îles australes.

Ils étaient partis le 4 décembre de la Réunion en direction des îles australes à bord du Marion Dufresne. Aux côtés des gestionnaires de la réserve naturelle et des scientifiques de ces espaces uniques, ils ont exploré les sanctuaires de la biodiversité que sont les archipels Crozet, Kerguelen et les îles Amsterdam et Saint‐Paul.

Laure à crozet

JPEG - 225.8 ko
Les ambassadeurs à Crozet
JPEG - 303.6 ko
Les 4 ambassadeurs sur l’île d’Amsterdam

Désormais, ils sont les ambassadeurs de la biodiversité, des porte-parole auprès des jeunes (un programme est mené avec les 7080 collèges de France) afin de témoigner de leur expérience et sensibiliser le public sur la protection de la biodiversité.

Les 4 "Ambassadeurs " ont rédigé un journal de bord afin de faire partager au plus grand nombre leur expérience et leurs aventures et ont été suivis par des centaines de collégiens qui ont également pu leur poser des questions.

Ci-dessous, quelques extraits du journal de bord. Vous pouvez le retrouver dans son intégralité à l’adresse : http://www.sauvonslabiodiversite.fr/dev/journal

Ce matin, quelques minutes seulement après qu’on se soit levé, j’ai fait une rencontre magique : mon premier albatros ! Jamais je n’avais vu un oiseau aussi grand. Les albatros hurleurs peuvent atteindre plus de 3 mètres 50 d’envergure, d’un bout à l’autre de leurs ailes. Moi, je mesure 1 mètre 61. Ce qui veut dire qu’on pourrait mettre deux jeunes filles comme moi dans les ailes d’un de ces oiseaux ! Et ce serait pareil pour Kevin, Chérile ou Mohamed et peut-être pour vous qui lisez ce journal de bord… Pendant que les géants des mers tournent autour du Marion Dufresne, la mer devient de plus en plus forte. Le bateau tangue dans tous les sens. C’est impressionnant ! On nous a demandé de bien accrocher nos affaires dans les cabines…La tempête est proche.

Une semaine après notre départ nous avons rencontré des manchots. Ces animaux sont l’une des raisons d’être d’un voyage comme celui que nous sommes en train de réaliser dans les Terres australes. Et ce que nous avons vu était encore plus fort que tout ce que nous pouvions imaginer ! Personnellement, ce décor somptueux a gravé en moi d’incroyables émotions. Je me souviendrai toujours que c’est à Crozet que j’ai fêté mon 14e anniversaire. C’est quelque chose d’unique, d’extraordinaire. Ceux qui y habitent m’ont réservé un formidable accueil. Ils m’ont fait la surprise de me préparer un gâteau avec une bougie et tout le monde a chanté pour me souhaiter un joyeux anniversaire. C’est une année qui commence par un moment inoubliable. D’après ce qu’on m’a dit, je suis la première adolescente de l’histoire qui ait fêté ses 14 ans sur cette île !

Dans l’après-midi, nous avons abordé un autre problème que l’on retrouve sur toute la planète, celui des espèces envahissantes. Ce sont les plantes, les insectes, les animaux, introduits par l’homme et qui ont un effet négatif sur les espèces autochtones. C’est à dire celles qui vivent sur les terres colonisées par les espèces invasives. Marc Lebouvier, un scientifique en écologie terrestre, m’a fait participer et découvrir ses expériences sur une espèce invasive, une sorte de coléoptère. Les chercheurs ont observé que cet insecte a notamment fait décliner les populations de mouches sans ailes que l’on trouve à Kerguelen. Les espèces invasives ce sont aussi les pissenlits qu’on voit sur toute la base. A cause du réchauffement de la planète, ces plantes et ces insectes ont aujourd’hui plus de facilités à survivre et à se développer, même dans le climat des Terres Australes.*

Ce qui est intéressant dans le voyage que nous réalisons c’est de voir les différents métiers et les différentes passions des gens que l’on rencontre. Ils sont prêts à sacrifier des moments importants de leur vie pour ce qui les anime. Nos trois glaciologues vont ainsi passer Noël et le Nouvel An, seuls, dans cette petite cabane. Loin de leurs familles et de leurs amis.

En ce jour de Noël, nous avons une pensée très forte pour les enfants malades, en particulier ceux que nous avons rencontré à la Réunion, avant notre départ, et qui serons ce soir à l’hôpital. Nous pensons également aux jeunes du Valdocco, à Jean-Marie et Luc. A Mahé et à Maud qui sera bientôt avec nous. Mais aussi à nos familles.

Maud Fontenoy et Christian Gaudin, préfet des Taaf ont embarqué à l’île Maurice, lors de l’escale du Marion Dufresne le 28 décembre, afin d’accompagner l’équipe pédagogique et les Ambassadeurs de la biodiversité lors de l’arrivée du Marion Dufresne à la Réunion.

A leur arrivée à la Réunion, les enfants ont aussi retrouvé le père Petitclerc, directeur de l’association le Valdocco.

Vous pouvez visionner les reportages diffusés le 29 décembre dans les JT d’Antenne Réunion et de Réunion Première aux adresses suivantes :

http://www.antennereunion.fr/Video-Reunion-information ?titre=L-aventure-s-acheve-pour-les-ambassadeurs-de-la-biodiversite&pgp=5&id_document=257893

http://info.francetelevisions.fr/video-info/player_html/index-fr.php ?id-video=rhozet_reunion_20101229_146_30122010042505_RFO&chaine=&id-categorie=&ids=&timecode=false&sequence=false