Facebook Twitter Viadeo LinkedIn You Tube Daily Motion Flickr
Accueil > S’informer > Toutes les actualités > Réunion du comité consultatif de gestion de la Réserve naturelle nationale des (...)

7 février 2014

Réunion du comité consultatif de gestion de la Réserve naturelle nationale des Terres australes françaises le jeudi 6 février 2014

Le conseil scientifique, qui s’est tenu le mercredi 5 février à l’antenne parisienne des TAAF, a précédé le comité consultatif de gestion qui a eu lieu le jeudi 6 février 2014 au Muséum National d’Histoire Naturelle de Paris.

JPEG - 32.8 ko

Le comité consultatif de gestion de la réserve s’est exceptionnellement tenu le jeudi 6 février au Muséum d’Histoire Naturelle de Paris.

A cette occasion, les TAAF ont présenté les bilans d’activité 2012 et 2013 de la réserve naturelle, ainsi que l’évolution de la mise en oeuvre de l’actuel plan de gestion quinquennal (2011-2015).

Sur les 90 actions inscrites dans le premier plan de gestion, près de 70% des actions sont réalisées à plus de 60%. Il s’agit principalement des actions de connaissance du patrimoine naturel terrestre, du programme de biosécurité, de la réalisation des études préliminaires nécessaires aux futures actions de gestion et de la mise en place du plan national d’actions en faveur de l’albatros d’Amsterdam.

Les membres constatent que certaines actions, concernant la gestion des activités anthropiques historiques (retrait des déchets, amélioration de l’assainissement), le développement de la connaissance du patrimoine naturel marin, ou encore la sensibilisation et la communication sur l’environnement doivent être renforcées afin de tenir les engagements du plan de gestion.

Après analyse des indicateurs quantitatifs de la réserve, les membres s’interrogent sur la diminution des ressources financières liées directement à la gestion de la réserve, et demandent au gestionnaire de diversifier ses recettes notamment en développant les projets de mécénats.

La représentante du Ministère de l’Ecologie se félicite du travail réalisé et annonce que, malgré le contexte budgétaire actuel contraint, la dotation de la réserve sera renforcée par rapport à l’exercice 2014.
L’ensemble des membres se réjouit de cette décision, et présente ses félicitations aux agents de la réserve qui œuvrent au quotidien pour la mise en place du plan de gestion.

JPEG - 138.9 ko
Cédric Marteau, le directeur de la Réserve naturelle nationale des Terres australes françaises (à gauche), et Jean-Pierre Charpentier, le président du comité consultatif de gestion (à droite) - Photo de Pierre Jullien.
JPEG - 141.7 ko
Pascale Jouannot, déléguée outre-mer et directrice adjointe des collections du Muséum National d’Histoire Naturelle (à droite), a présenté aux membres du comité consultatif les collections non ouvertes au public, dont certaines relatives aux Terres australes françaises - Photo de Pierre Jullien.

Le conseil consultatif des TAAF tient lieu de comité consultatif de gestion de la Réserve naturelle nationale des Terres australes françaises.
Il donne son avis sur le fonctionnement de la réserve, sur sa gestion et sur les conditions d’application des mesures prévues par la décision de classement. Il est consulté sur le projet de plan de gestion. Il peut demander à l’organisme gestionnaire la réalisation d’études scientifiques et recueillir tout avis en vue d’assurer la conservation, la protection et l’amélioration du milieu naturel de la réserve. Il peut déléguer l’examen d’une question particulière à une formation restreinte.

Le comité de l’environnement polaire tient lieu de de conseil scientifique de la Réserve naturelle nationale des Terres australes françaises.
Il est consulté sur le projet de plan de gestion et peut être sollicité sur toute question à caractère scientifique touchant la réserve.

JPEG - 30.6 ko

La collectivité des TAAF est l’organisme gestionnaire de la Réserve naturelle nationale des Terres australes françaises, créée le 3 octobre 2006 par un décret interministériel (n° 2006-1211).
Les Terres australes françaises constituent, du fait de leur éloignement des centres d’activités humaines, des sanctuaires pour la faune et la flore. Le patrimoine biologique encore presque intact de ces îles est d’une richesse et d’une importance considérable.
Le principal objectif de la Réserve naturelle nationale des Terres australes françaises vise à mettre en protection et à gérer les espaces naturels en vue du maintien de la diversité biologique globale.

JPEG - 76.5 ko

Il s’agit de la plus grande réserve naturelle de France. Elle s’étend sur une partie terrestre de 700000 ha et une partie marine de 1570000 ha qui comprend les eaux intérieures et la mer territoriale autour de Saint-Paul et Amsterdam, les mers territoriales de l’Archipel de Crozet, à l’exception de celles de l’île de la Possession, et une partie des eaux intérieures et de la mer territoriale des îles Kerguelen.