Facebook Twitter Viadeo LinkedIn You Tube Daily Motion Flickr

Situation géographie et statuts de protection

Situation de la réserve dans l’Océan Indien

La réserve naturelle est située dans le Sud de l’océan Indien. La partie terrestre de la réserve est constituée de l’île Amsterdam, de l’île St Paul, de l’archipel de Crozet et de l’archipel de Kerguelen. Elles sont situées à plus de 12.000 km de la métropole, s’échelonnant entre la zone subantarctique avec les îles Crozet (46°25’S, 51°45’E) et Kerguelen (49°S, 70°E) et la zone subtropicale avec les îles Saint-Paul et Amsterdam (37°50’S, 77°30’E).

Situées à plus de 2 000 kilomètres de tout continent, les îles australes françaises sont parmi les îles les plus isolées au monde. L’île de la Réunion, à l’est de Madagascar, est le territoire français qui en est le plus proche. Crozet en est distant de 2860 km, Kerguelen de 3490 km, St Paul et Amsterdam de 2880 km.

Cet isolement explique pourquoi Kerguelen et Crozet n’ont été découvertes qu’en 1772. Quant à Amsterdam et Saint-Paul, leur position géographique leur assura bien plus tôt la visite de l’Homme. Elles se trouvent en effet sur la ligne orthodromique, le « Grand Cercle », qui relie l’Afrique du Sud à l’Australie, une route privilégiée par le régime saisonnier des vents. Saint Paul, que favorise son extraordinaire port naturel - un cratère volcanique immergé - , reçut la visite de l’Homme dès le XVIème siècle.

JPEG - 76.5 ko

Limites administratives et superficie de la réserve naturelle

La réserve terrestre rassemble l’ensemble des archipels Crozet, Kerguelen, Amsterdam et St Paul pour une superficie de plus de 700 000 hectares. La partie marine couvre, elle, 1 570 000 hectares ce qui porte la superficie totale de la réserve à plus de 2 200 000 hectares. C’est de loin la plus grande réserve naturelle de France.

Statuts de protection terrestres et marins

Les limites de la réserve marine

  • à Saint-Paul et Amsterdam : totalité des eaux intérieures et de la mer territoriale,
  • à Crozet : eaux territoriales à l’exception de celles de l’île de la Possession,
  • à Kerguelen :

- Zone 1 - cap d’Estaing au cap Cotter - comprise entre les points suivants (coordonnées géographiques) :
Point A cap Cotter (49° 03’ 01” S/070° 19’ 44” E).
Point B 48° 30’ 00” S/069° 20’ 00” E.
Point C 48° 30’ 00” S/069° 02’ 00” E.
Point D cap d’Estaing (48° 30’ 30” S/069° 02’ 00” E).

- Zone 2 - îles Nuageuses - comprise dans le triangle formé par les points suivants (coordonnées géographiques) :
Point E 48° 32’ 00” S/068° 52’ 30” E.
Point F 48° 36’ 00” S/068° 33’ 00” E.
Point G 48° 47’ 00” S/068° 43’ 00” E.

- Zone 3 - presqu’île Rallier du Baty - comprise entre les points suivants (coordonnées géographiques) :
Point H Pointe de Terre (49° 17’ 18” S/068° 48’ 28” E).
Point I 49° 18’ 00” S/068° 40’ 00” E.
Point J 49° 21’ 00” S/068° 36’ 00” E.
Point K 49° 47’ 00” S/068° 42’ 00” E.
Point L 49° 43’ 00” S/069° 05’ 00” E.
Point M cap Dauphin (49° 41’ 27” S/069° 05’ 19” E).

Situation de la France en matière d’aires protégées « réserves naturelles »

En 2008, on dénombre 326 réserves naturelles en France. Elles couvrent au total plus de 2,84 millions d’hectares dont 2.2 millions d’hectares couverts par la réserve naturelle des Terres Australes françaises (y compris sa partie maritime).

La France souhaite poursuivre sa politique de conservation en classant de nouvelles aires protégées, notamment 10% des zones marines françaises en aires marines protégées (réserve naturelle, parc marin…) d’ici 2012. Cet objectif n’est pas atteint : 0,1% pour l’instant, dont l’essentiel est constitué par la réserve naturelle marine des îles Australes des Taaf.

JPEG - 75.5 ko
Albatros hurleur sur le site de Pointe Basse (île de la Possession à Crozet)
Ce site est réservé à la recherche scientifique et technique.