Facebook Twitter Viadeo LinkedIn You Tube Daily Motion Flickr
Accueil > S’informer > Toutes les actualités > Une session de formations organisée par les TAAF pour les nouveaux (...)

26 février 2018

Une session de formations organisée par les TAAF pour les nouveaux observateurs des pêches

Sécurité en mer, enseignements scientifiques et passage du Certificat Restreint de Radiotéléphonie : les sept nouveaux observateurs des pêches des TAAF pour la saison 2018 sont prêts à embarquer !

Venus de métropole, de La Réunion et de Madagascar sous l’impulsion de Thierry Clot, Directeur des pêches et des questions maritimes des Terres australes et antarctiques françaises, les futurs observateurs des pêches (OBSPEC) ont été formés du 29 janvier au 22 février 2018.

Dans un premier temps, ils ont passé le Certificat de Formation de Base à la Sécurité à l’Ecole d’Apprentissage Maritime de La Réunion au Port. Ce certificat, indispensable aux embarquements, permet à chacun des personnels embarqués de disposer d’une formation pour le maintien des bonnes conditions de sécurité et d’être en capacité de réagir efficacement en cas d’accident, d’avarie, d’incendie ou d’abandon de navire. Durant deux semaines, ils se sont donc entraînés à éteindre des feux, à enfiler une combinaison de survie ou encore à effectuer les gestes de premiers secours.

JPEG - 111.5 ko
Extinction d’incendie à l’Ecole d’apprentissage maritime

Dans un second temps, ils ont été formés sur la partie scientifique par Marianne Pernak, observatrice des pêches depuis 2014, avec l’assistance de différents intervenants de la collectivité des TAAF ou de l’Institut de recherche pour le développement (IRD). Pendant dix jours, ils ont reçu des enseignements théoriques et pratiques concernant la collecte de données biologiques (mesures biométriques, prélèvements génétiques, etc.), la reconnaissance des espèces pêchées dans l’océan Indien, la saisie des informations et l’utilisation du logiciel dédié. Cette formation a pour but de les rendre rapidement opérationnels, car embarqués seuls à bord des navires, ils doivent faire preuve d’autonomie et d’adaptabilité.

JPEG - 93.8 ko
Biométrie et échantillonnage à l’Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer

Durant la formation, les stagiaires ont participé à des visites pédagogiques personnalisées auprès des partenaires scientifiques des TAAF sur l’île de La Réunion. Ainsi, Stéphane Ciccione, directeur de Kélonia, les a reçus à l’observatoire des tortues de Saint-Leu, et Natacha Nikolic, présidente de l’Agence de recherche pour la biodiversité (AFB) de La Réunion les a formés aux différentes techniques d’échantillonnage sur les grands pélagiques.

JPEG - 103.5 ko
Rencontre avec les tortues de Kélonia

Enfin, Dominique Person, directeur du Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage de La Réunion (CROSS), leur a exposé les différentes missions de surveillance des pêches dans les ZEE françaises de l’océan Indien.

JPEG - 90.6 ko
Présentation de la Surveillance du trafic maritime au CROSS RU

Nouveauté de cette année, les sept stagiaires ainsi qu’une observatrice des pêches vétérante et la formatrice ont passé et obtenu le Certificat Restreint de Radiotéléphonie (CRR), obligatoire pour l’usage de certains équipements de communication à bord d’un navire.

Le mercredi 22 février, l’ensemble des stagiaires a réussi avec brio le test de fin de formation et sera donc déployé au cours des semaines à venir sur des thoniers senneurs français ou espagnols pêchant dans l’océan Indien, pour une période allant de 4 à 10 semaines. Ils auront alors pour mission d’observer les différentes activités de pêche se déroulant dans les ZEE des îles Eparses et des autres états côtiers, de recueillir des données scientifiques à destination de divers organismes scientifiques et d’assurer un conseil scientifique auprès des marins-pêcheurs.