Facebook Twitter Viadeo LinkedIn You Tube Daily Motion Flickr
Accueil > S’informer > Toutes les actualités > la Commission du Patrimoine Historique et de la Toponymie des TAAF du 10 (...)

22 avril 2015

la Commission du Patrimoine Historique et de la Toponymie des TAAF du 10 avril 2015

La Commission du Patrimoine Historique et de la Toponymie des Terres australes et antarctiques françaises s’est déroulée dans les locaux de l’Institut National de l’Information Géographique et Forestière (IGN) le 10 avril 2015.

Créée par un arrêté du 26 mars 2015, cette commission se réunissait pour la toute première fois sous un nouveau format, à la fois historique et toponymique. Elle répondait ainsi à deux objectifs distincts : apporter aide et expertise éclairées au travail d’élaboration de la politique patrimoniale de la collectivité d’une part, qu’il s’agisse des domaines historique, archéologique ou culturel, et reprendre le fil des travaux interrompus dans le domaine toponymique d’autre part.

JPEG - 176.9 ko
Quelques membres de la commission
De gauche à droite : Madame Nathalie MOREIGNEAUX, chargée de mission patrimoine des TAAF - Madame Cécile POZZO DI BORGO, Préfet et administrateur supérieur des TAAF - Marc NOUSCHI, directeur des affaires culturelles océan Indien (DAC OI) - Édouard JACQUOT, archéologue

La Toponymie des TAAF

Dans sa précédente conception, la commission des sites archéologiques et du patrimoine historique n’englobait pas la toponymie des TAAF, qui constitue pourtant un témoignage direct et vivant de l’histoire des territoires.

Dès 1966 en effet (arrêté n°16 du 27 juin 1966), soit très tôt dans l’histoire de la collectivité, les TAAF, conscientes que la toponymie consacre une prise de possession d’un territoire par le langage, se dotent d’une Commission ad hoc. L’article 2 de cet arrêté dispose que « La Commission propose au Chef du Territoire la liste des nouveaux toponymes susceptibles d’être retenus à l’occasion des travaux cartographiques intéressant les TAAF ».

Très active, cette commission s’est réunie une dizaine de fois entre 1966 et 1971. Elle a notamment vu la réalisation, par madame Gracié Delépine, d’un important travail de documentation, "La Toponymie des Terres australes" publié en 1973, ouvrage qui fait aujourd’hui encore référence et auquel il convient de rendre le mérite qui lui revient.

Plus de dix années se sont écoulées depuis la dernière réunion en 2001, laissant un nombre certain de demandes en suspens.

La nouvelle commission « propose la liste des toponymes susceptibles d’être retenus (..) afin de contribuer à la conservation et au développement cohérent du patrimoine toponymique des TAAF ». Elle peut saisir la CNT (Commission Nationale de Toponymie) si un besoin d’expertise s’avère nécessaire. Pour le cas particulier de la terre Adélie, la Commission rend son avis au Comité scientifique pour la recherche antarctique (SCAR - SCA-GI).

La commission conduira donc à examiner diverses demandes, en apparence souvent anodines, mais qui s’inscrivent directement dans cet objectif de cohérence globale.

Le patrimoine historique des TAAF

Concernant le patrimoine historique, la prise de conscience d’une aide à la décision a été plus tardive, puisqu’il faut attendre un arrêté du 17 janvier 2000, relatif à la protection et à la mise en valeur des sites archéologiques et du patrimoine culturel du territoire des TAAF, pour voir instituée une « Commission des sites archéologiques et du patrimoine culturel ». Celle-ci se réunira régulièrement de 2004 à 2007 et définira plusieurs missions de terrain, dont le sauvetage du chaudron de Crozet par l’opération « Obélix » en 2006, qui permet d’exposer en cette année de soixantenaire le magnifique chaudron restauré, actuellement visible à l’Aquarium Tropical de la Porte Dorée.
Pour des raisons d’organisation interne aux TAAF, la commission entre en sommeil entre 2008 et 2010.
En 2011, les réunions reprennent sur un rythme soutenu, puisque la nouvelle Commission du patrimoine historique et des sites archéologiques des TAAF se réunit en moyenne deux fois par an de 2011 à 2013.

Conscientes de la valeur ajoutée de cette instance, désireuses de consolider son rôle et de rationaliser son travail, les TAAF ont donc décidé récemment de fusionner la Commission de Toponymie et la Commission du Patrimoine Historique. L’arrêté du 26 mars 2015 instituant cette nouvelle Commission du Patrimoine Historique et de la Toponymie des TAAF a été complété par une décision du même jour, fixant la liste de ses membres, pour une durée de trois ans.

L’arrêté prévoit un rythme annuel de réunion de la commission. Celle-ci pourra cependant se réunir davantage à titre exceptionnel.